facebook

SHELLY NADASHI & WOBBE MICHA

FLUX CONTRE FLUX

01.06 - 30.06.2012
MAAC, Bruxelles

Par Alice Pialoux

Flux contre flux

Ni solo, ni exposition collective, cette proposition pour la MAAC (Maison d’Art Actuel des Chartreux) que Shelly Nadashi et Wobbe Micha qualifient eux-mêmes de show, est la réunion de leurs recherches plastiques respectives. La diversité des supports présentés à la MAAC pourrait laisser penser que ce show est un bazar cacophonique. Pourtant dans l’espace, les éléments se répondent sans s’étouffer.

 

Rien de superficiel, juste l’essentiel. L’espace d’ouverture donnant sur la rue est vide, seule une flèche indique la suite de l’exposition. Cela dit, pour Shelly Nadashi comme pour Wobbe Micha, les choses doivent être produites. Les œuvres de ces deux artistes ne sont pas des idées évanescentes, mais bien la matérialisation d’un projet. Tous les moyens sont bons quand ils sont efficaces. Une même idée peut exister simultanément à travers plusieurs mediums. Performance, vidéo, son et sérigraphies pour elle. Vidéo, son et sculptures pour lui.

 

Sans pour autant co-signer les oeuvres, il faut dire que ces deux artistes se connaissent bien puisqu’ils partagent un atelier à Bruxelles. L’utilisation d’un espace de travail commun les intéresse avant tout pour les conversations que cela permet. L’échange alimente leurs recherches propres. Leur collaboration artistique s’arrête à cela, la présence discrète et bienveillante de l’autre.

 

Après une formation à la School for Visual Theatre de Jerusalem et un Master à la Glasgow School of Art, Shelly Nadashi (1981) est aujourd’hui installée à Bruxelles. Son parcours est donc à la fois porté par la performance et par les arts visuels. En 2011, ses œuvres furent présentées à la Performa 11 (New York) et au Wiels. C’est à Bruxelles que Wobbe Micha (1985) a fait sa formation, à la Sint Lukas School. Tous deux furent accueillis en résidence au Wiels. Elle en 2011, lui en 2008.

 

L’espace vide de l’entrée fait partie de l’exposition ; il annonce le show et donne le ton : l’espace et le temps doivent être ressentis. Dans ce show, il sera indispensable de se donner le temps. D’une part pour percevoir le jeu de correspondance entre les éléments et les différents mediums, et d’autre part parce que ces correspondances ne peuvent être perçues que dans leurs répétitions. La plasticité des flux s’intensifie par leur redoublement dans le temps. Se dessinent alors deux canaux ; celui de Wobbe Micha, et celui Shelly Nadashi.

 

Celui de Wobbe Micha est plutôt circulaire et infini. Du son de la lettre O aux spirales des colonnes sculptées en passant par le geste repris sans fin dans la vidéo Pas de drame, l’énergie diffusée par les œuvres de Wobbe Micha forme en quelque sorte une boucle. Quant aux flux des œuvres de Shelly Nadashi, ils s’apparenteraient plus à une explosion. Du son, du langage ou de l’image, il est difficile de savoir qui est arrivé le premier. Les mots formulés par le haut-parleur sont isolés sur le mur et répondent aux sérigraphies. À l’image d’un puzzle, tout semble parfaitement saisissable mais totalement éclaté.

 

Pour entendre et voir l’intégralité des œuvres de Shelly Nadashi et Wobbe Micha présentées ce mois-ci à la MAAC,  il est nécessaire de rester une vingtaine de minutes dans l’espace. Puisqu’une unité correspond à une vingtaine de minutes, une heure dans l’espace fera passer cette proposition de l’exposition au show. Ainsi se dessinera la singularité de l’énergie des œuvres de l’un et l’autre ; la circularité de Wobbe Micha et l’explosion de Shelly Nadashi.

 

Ni couple à la ville, ni couple à la scène, Shelly Nadashi et Wobbe Micha montrent avec cette proposition qu’il est plusieurs manières de travailler ensemble. Du partage de l’espace de leur atelier à celui de la MAAC, cette exposition illustre le dialogue entre deux Œuvres qui coexistent pleinement dans l’espace et dans leur indépendance.

 

http://www.maac.be/

datas/exhibition_reviews/er-120626-shellynadashiwobbemicha/thumbnails/2-c.jpeg
datas/exhibition_reviews/er-120626-shellynadashiwobbemicha/thumbnails/3-c.jpeg
datas/exhibition_reviews/er-120626-shellynadashiwobbemicha/thumbnails/4-c.jpeg
datas/exhibition_reviews/er-120626-shellynadashiwobbemicha/thumbnails/5-c.jpeg
datas/exhibition_reviews/er-120626-shellynadashiwobbemicha/thumbnails/6-c.jpeg
datas/exhibition_reviews/er-120626-shellynadashiwobbemicha/thumbnails/1-c.jpg